L’hypothèse Caïn 

une histoire de migrants

Il y a eu l’avant, mystérieux, celui d’une génération qui se représente comme le début de tout, incluant la rencontre avec Dieu. Il y a le maintenant d’une nouvelle génération qui ne connaît rien de ce qui identifie la génération précédente et qui se cherche un présent, un présent libéré des traumatismes qui ont marqué les parents. Ces deux générations ne sont pas indépendantes, mais reliées par les liens familiaux et la fabulation du roman familial, dans lequel Dieu joue un rôle central. Cette nouvelle génération a connu depuis le début une vie complètement différente de celle de leurs parents, sans Paradis terrestre et sans Dieu. Ce présent est-il un renouveau à prendre en mains ou une conséquence à supporter? Un peu des deux selon le degré d’émancipation? Des tensions insupportables caractérisent cette situation des migrants, des tensions bien actuelles.

Alain Fournier

février 2018